1) B.

B. Le bon fonctionnement de la PAC est vite réduit par certains facteurs environnementaux ou  de fabrications. Dans cette partie nous allons voir le “problème de ces compromis”.

   Pour la pile à combustible nous parlons beaucoup de compromis. Son bon fonctionnement dépend d’une multitude de paramètres avec chacun leur aspects positifs et négatifs. C’est pour cela qu’il est essentiel de réaliser,avec ces paramètres, de nombreux tests expérimentaux sur le comportement de la PAC: variation de la température, de la pression des gaz réactifs et de la composition des électrodes ( voir ci-dessous ).

   Tout d’abord la PEMFC est composée  de particules de platine nanométriques. Ces particules sont des composants qui permettent les réactions chimiques dans la pile ( On les nomme catalyseurs ). D’autres particules moins chères constituées de platine et de cobalt sont aussi utilisées. Avant cette alliance, seul le platine faisait partie de la pile mais son prix est très élevé ( 1 kg => 40 000 € ), c’est alors que les scientifiques travaillant dessus ont imaginé un alliage entre platine et cobalt (dont le prix est nettement moins élevé: 1 kg => 342 € ), d’où l’avantage de ne pas utiliser que du platine pur. Mais il faut aussi trouver quelque chose de rentable, la pile ne peut marcher uniquement avec du cobalt c’est donc pour cela qu’un alliage est utilisé ( environ 75% de cobalt et 25% de platine pour une efficacité maximale et un coût acceptable ). D’autres facteurs sont également à prendre en compte: la dégradation de ces éléments au cours du temps. En prenant l’exemple de l’application à la voiture, le compromis entre les éléments choisis pour la fabrication de la pile, les prix et les aspects environnementaux sont très difficile à établir. Les démarrages à froid, les accélérations et les freinages répétés, entraînent une dégradation rapide de la pile au niveau de ses catalyseurs. La pile fonctionne en partie avec de l’oxygène, puisé directement dehors par la pile, ou bien de l’oxygène pur introduit dans des bouteilles, mais ici intervient le problème de l’encombrement, car la pile en utilise déjà beaucoup avec les bouteilles où l’hydrogène est stocké. Si par contre l’oxygène est directement puisé dehors, sa pureté sera aléatoire (selon les endroits pollués, salins ou non ).

Platine :

fv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cobalt :

df

Laisser un commentaire




Blog sur l' Approche Systém... |
fourmisdumonde |
maths infini |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les téléphones portables so...
| cryptozoologie
| MATHAERO